• Les travaux ont duré 3 mois et environ 300 h. J'ai travaillé selon les protocoles d'Arwenmarine en essayant le respecter les règles que Emmanuel Conrath nous fait le plaisir de mettre en ligne régulièrement sur son site que je vous invite à voir, voir et revoir. 

      http://www.arwenmarine.com 

    Je ne ferai pas forcément de commentaire entre chaque photo. 

    C'est parti donc, après grattage au couteau rabot  et ponçage j'ai obtenu une bonne base de départ de rénovation.Ouverture d'une trappe d’accès avant et arrière.

    grattage fini

     

     Positionnement du polystyrène de flottaison, j'ai décidé de le rendre insubmersible en créant un double plancher et 2 compartiments supplémentaires de 50 litres de sécurité. 

    Ma femme a demandé qu'il soit insubmersible.

    insubmersibilite

     

    Au départ, l'idée était de faire un plancher complet. Puis j'ai pris conscience qu'il me fallait des points bas pour écoper et positionner mes pieds plus bas que les fesses pour le confort du dos. 

    plancher

     

     

     Positionnement du pied de mât avec renforcement de  la structure.

     

    Ouverture de 2 trappes avant et arrière pour accès aux pointes pour étanchéification, renforcement de la  structure et création des compartiments étanches supplémentaires. 

    Travaux de réhabilitation du KAYAK ( en fait une périssoire)

    Travaux de réhabilitation du KAYAK ( en fait une périssoire)

       

     Pour l'étanchéité de la structure; décollage et ecartement de tout le montage des plaques cloutées et "collées" ( il ya 50 ans!!!) du Kayak et repositionnement après insertion d'une résine chargée.  

    Travaux de réhabilitation du KAYAK ( en fait une périssoire)

     

    Travaux de réhabilitation du KAYAK ( en fait une périssoire)

    Travaux de réhabilitation du KAYAK ( en fait une périssoire)

     Une ancienne zone de réparation du plancher : je positionnerai des morceaux de contreplaqué pour égaliser avec de la résine car c'est une zone ou je pourrais me positionner debout. 

      Creation du pied de mat ( maquette carton)

    Travaux de réhabilitation du KAYAK ( en fait une périssoire)

     Positionnement du mât. ( un demi mat carbone de planche a voile). 

      

    Travaux de réhabilitation du KAYAK ( en fait une périssoire)

     

     

    Travaux de réhabilitation du KAYAK ( en fait une périssoire)

     

       Création de la structure triangulaire qui maintiendra le mât debout. Le pied de mât aura deux positions afin d'assurer une quête nécessaire éventuelle et prépose du liston.

          

    Travaux de réhabilitation du KAYAK ( en fait une périssoire)


     

    Travaux de réhabilitation du KAYAK ( en fait une périssoire)

     

    Pour l'instant le plancher est continu, je le modifierai plus tard au pied de mât pour réaliser un point bas pour le pagayeur avant.

    Travaux de réhabilitation du KAYAK ( en fait une périssoire)

     

    Rigidification du pied de mât.  

     

    Travaux de réhabilitation du KAYAK ( en fait une périssoire)

     

    et remplissage par du polystyrene des nouveaux compartiments de flottabilité

        

    Travaux de réhabilitation du KAYAK ( en fait une périssoire)

     et fermeture étanche 

     

    Travaux de réhabilitation du KAYAK ( en fait une périssoire)

    Suite la  prochaine page. 

     

     

    ZILLIBU 

     

     

     


    votre commentaire
  • Voici le petit "frère" du Kitty-ouan: un Kayak tout bois clouté cuivre sur barreau, de marque et constructeur inconnus

    Les Kitty--- en travaux

    Le vieux vernis a été galère à supprimer.  Avec une consommation de 1 disque grain 80 pour une avancée de 10 cm sur 20 cm, j'ai vite abandonné au profit de grattoir et racloirs à lame de 8 cm.  

     

    Les Kitty--- en travaux

    Sous le vernis des fissures et des trous rebouchés à la va vite. 

    Les Kitty--- en travaux

    Après quelques heures d'effort, ça commence à ressembler à quelque chose. Mon propos est de mettre le bois en condition de traitement Époxy, vernis et peinture, façon kayak ARWEN-MARINE dont je vous incite à fréquenter les pages web. un vrai bonheur pour les yeux

    Les Kitty--- en travaux

     

    Plutôt que de faire un puits de dérive intérieur, je choisis la solution de facilité de deux dérives fixées sur un des barreaux les plus forts de l'avant du kayak. Le point de rotation se trouvant  30 cm en arrière du pied de mât. Et oui, en fait, ce sera un kayak à voile comme  le mil-creak de chez Arwen marine.

    Les Kitty--- en travaux

    Je pratique 2 trappes d’accès avant et arrière, afin de pouvoir accéder aux compartiments de flottabilité pour les rendre de nouveau étanche et surtout les agrandir pour sécuriser le kayak. Je souhaite monter à 140 litres de flottabilité.

    Les Kitty--- en travaux

     

    Les dérives auront une sorte de tête qui viendra se stabiliser dans de jolis réceptacles. Je ne sais pas  si je les garderai mais ça fait joli aujourd'hui.

    Les Kitty--- en travaux

     Il y a aura bien sur un safran ( fait maison à la façon d’Emmanuel Conrath , le patron d'Arwen Marine. le même mais en plus petit que celui du skerry. Par la même occasion je devrais refaire une ligne de quille afin de protéger les fonds qui présentent de nombreuses réparations. Il a semble t-il pas mal vécu le baudet. 

    Les Kitty--- en travaux

    Création du pied de mât. Celui-ci aura 2 emplantures , afin de pouvoir régler un peu la quête du mât pour rendre plus ou moins ardent la bête.

    Les Kitty--- en travaux

     

     

    Quand au Kitty-ouan vous le verrez bientôt dans sa nouvelle livrée beaucoup moins rouquine que le pin d’Oregon d'origine. Le pin d’Oregon transpire encore sa sève. IL est aujourd'hui étanche par le dessus avec les derniers travaux de printemps. Les photos seront mises en ligne cet été. 

    Le prochain hiver sera le dernier de gros travaux. Ils porteront sur la suppression ou non du basculement des dérives qui ne bougent plus de toute façon sauf à les manipuler par en dessous ce qui en navigation pose certains problèmes..... IL me reste donc à étanchéifier le dessous. Les premières discussions avec l'architecte naval, François Vivier me confortent dans cette décision.

    En 2018, au bout de dix années de travaux, mon Kitty-ouan aura donc été quasiment totalement reconstruit. J'aurai passé plus de temps en travaux qu'en navigation!!!!!!!

     

    merci M Lelièvre.

     

     


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique