• En route pour les quartiers d'hiver.

      Voilà, il est temps de sortir Kitty-ouan de l'eau.

      Après le premier coup de froid et une semaine pluvieuse et désagéable, il y avait une fenêtre favorable mercredi.

      Meteo France annonce 15-16°C sur Nantes.

      Je prends donc la route mercredi  à 6h30. Nuit noire.  La température n'est pas si mal  10-11°C. A Paris la température ne montera pas de la journée.

      Ce n'est qu'une heure et demie plus tard que l'aube se lève sur une  route tranquille et peu fréquentée. Gris ou noirs, les breaks Laguna et Passat des réprésentants se suivent et se ressemblent.

      8 h, le café baguette, chez Paul me tient bien jusqu'à 10h à Carquefou où je m'arrête pour peser la voiture 1680 kg avec mes 100 kg à bord. Je fais le plein au super U. J'ai bien roulé.

      A Sucé, le bureau de Bretagne fluvial est fermé. Eh oui, c'est mercredi il fermé hors saison. Bon je vais être tout seul pour sortir le bébé de l'eau. Je ne l'ai jamais fait "alone",ca va être dur.

      Je me gare sur le port de Sucé, l'air est calme et plutôt doux (13°C c'est la fenêtre méteo). Les pagaies, les botillons de voile, les clés, je suis paré.

      Je retrouve Kitty-ouan' avec quelques traces de passage des " P... de RONJUJDUD .. ain  de canards,  ils semblent s'être moins acharnés que la dernière fois, mais ils n'ont eu que 3 semaines pour se divertir. La bâche est souillée et bizarrement il y a beaucoup de terre ou de sable mais le gelcoat est "propre" dessous.

      Le moteur démarre facilement,  je prépare les haussières et me voilà à quai rapidement. 

      Je vais chercher la remorque et je la prépare ( graisse, contact des lumières, huilage des rouleaux).  Je casse une graine et il faut bien que je m'y colle!

      Je rentre classiquement la moitié des roues dans  l'eau, je déroule le cable et casse la remorque. Elle ne reste pas cassée sauf à mettre  l'avant du kitty-ouan' sur les premiers rouleaux.

      Je vais chercher  le bateau et j'hésite un peu  à foncer sur la remorque pour  gagner quelques cm sur les premiers rouleaux... soyons raisonnable.

       Je descends du bateau directement sur la remorque comme un jeune homme grâce aux anti-inflammatoires pris ce matin, et comme prévu le bateau poussé par un vent léger se met en travers.  

       Je repousse le bateau accroché au cable et j'essaye de repositionner les 1000 kg du bateau. Bon pas evident. Je ne peux pas être au four et au moulin; être sur le treuil et  le maintenir face à la remorque.

      Je décide de remonter l'attelage de 1 metre et de maintenir la remorque cassée grâce à un tube carré positionné entre le timon relevé et l'axe de la remorque. Je repositionne le nez sur les premiers rouleaux du chemin central.

       En route pour les quartiers d'hiver.

       .Il se maintient a peu près dans l'axe.  Ca colle  le kitty-ouan' commence  à monter mais très vite; il bascule sur le coté, les rouleaux de tenue de coque sont situés plus haut.

      L'idée est alors de maintenir le Kitty-fugueur est  retenu par une haussière tendue entre un  taquet du liston et l'une des transversales de la remorque

      En route pour les quartiers d'hiver.

      

      Bon! La technique est bonne mais il faut que j'adapte mon haussière .

      J'allonge l'haussière jusqu'au treuil et je la reprends sur les poignées de la remorque au fur et à mesure de l'avancée du bateau sur celle-ci. 

      L'ensemble glisse gentiment et me maintient le Kitty-ouan quasi horizontal et dans  l'axe jusqu'à ce que l'avant rentre entre les rouleaux calant l'avant dans le droit chemin. Je pense alors à un système à utiliser la prochaine fois.

      En route pour les quartiers d'hiver. 

     Si j'en mets une de chaque coté,  je maintiens le bateau dans l'axe et limite la asculesur le coté. Il faut  que j'arrive à les positionner quand le bateau est avancé de 50-60 cm sur les rouleaux et avant qu'il perde la portance sur l'eau de l'arrière. J'ai besoin d'une liberté contrainte sur 1 m maximum le temps d'arriver dans les rouleaux avant.

       *Ca devient très dur et les crans du treuil saute de plus en plus souvent. Soudain 3 tours en arrière, je manque de prendre la manivelle dans  l'oeil!!! Mince la remorque ne se repositionne pas .....   j'ai oublié d'enlever mon entretoise ...

    En route pour les quartiers d'hiver.

        Je redescends  le bateau et vire l'entretoise à la masse  et remonte facilement ce coup-ci jusqu'au bon positionnement de la coque sur les rouleaux.

      En route pour les quartiers d'hiver. 

     Voilà  j'ai mis une bonne heure. La prochaine fois ce sera plus rapide

    En route pour les quartiers d'hiver.

     Je vidange le vivier  qui  est plein et le coffre arrière  qui se rempli  faudra voir comment cet hiver.  C'est pas bon l'eau qui rentre dans un bateau, surtout chez nos pirmils....

    En route pour les quartiers d'hiver.

     Maintenant il faut démater  et préparer l'attelage pour la route et aller peser l'ensemble.

      Satisfait  je me dirige vers la zone commerciale où le peson est situé.

      Arrivé sur place, les gendarmes sont là en train de contrôler un semi remorque. J'attends. Je n'ose pas faire les photos des gendarmes.

    En route pour les quartiers d'hiver.

      A mon tour  je me positionne sur la bascule... et là  GLURP !!!!!!      1640 Kg de remorque!  (PTAC de la remorque  1400kg), je suis mal.

      L'attelage complet est à 3340 Kg .....  Le gendarme qui est venu voir le kitty-ouan' zieute la plaque de ma remorque et me dit d'un air bonhomme " Va falloir allèger pour que je vous laisse partir...."

      Je passe l'heure suivante  à vider le bébé.( 250 kg de matos tout de même) ca fait tout ce qui est dans le bateau, porte du roof coussins, capot moteur et gouvernail inclu.

    En route pour les quartiers d'hiver.

      Ne pouvant enlever seul le moteur avec ses 50 kg, il reste en place. C'est avec soulagement que je vois, la bascule indiquant 1380 kg,  le gendarme remonter sur son destrier, tout sourire ; " Bon rangement".

      En route pour les quartiers d'hiver. 

      Encore une demie heure pour tout faire rentrer dans la voiture avec 1960 kg sur la bascule, pour  un PTAC de 1980 kg. je suis crevé mais dans les cordes. 

       Le Kitty-ouan' est sanglé serré. le mât maintenu par des tendeurs le long du chemin central de la remorque. 

      Je prends la route du retour, direction Montléry où un ami m'attend pour ranger le bateau sous un hangar. Cet hiver, je pourrai facilement venir bricoler et remettre en état le pont .

     En route pour les quartiers d'hiver.

      Il est 17 h. La route est belle. Il a fait bon aujour'hui 16 °C ( toujours la fenètre méteo) et je suis encore en teeshirt, je n'ai pas vu la journée passer... 

        °°°°°°°Mon esprit tourne et tourne ....  1380 kg   moins les 375 kg de remorque 1005 kg  moins  le moteur  50 kg - 955 kg - moins les 2-3 trucs qui restent  15-20kg donc 935 kg  moins ancre et chaine 25 kg -910 kg-.....°°°°°°

      Je ne verrais pas non plus ou presque le retour...

        °°°°°°Lelièvre m'avait dit   810 kg (avec le grément) sur le peson en sortant du chantier. C'est quoi ces 100 kg de plus et encore j'avais déjà enlevé la voile et la vergue la rame et le bout dehors.°°°°°

         °°°° De l'eau ?  faudra le peser avant de la remettre à l'eau°°°°°°

       Kitty-ouan' me suit sagement sans broncher, sanglé sur la remorque.

    En route pour les quartiers d'hiver. En route pour les quartiers d'hiver.

     Je monte  sans souci   à 100-105 au delà il tangue légèrement.

      A 21h30 il est sous son abri.

    En route pour les quartiers d'hiver.  En route pour les quartiers d'hiver.

    La journée a été longue.

      FIN  

      

      

      

     

    « C'est la fête à Port Anna.Kitty-ouan' sur la grande bleue. »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :