• Chantier Grand Largue de Saint Briac, le STIRVEN 19

     J'aime bien Pierre Yves de la Rivière. Il ballade son air d'étudiant studieux et sous des lunettes à plus d'un mètre quatre vingt dix. 

     Lancé dès la création du chantier en 1999 avec le bateau lauréat du concours du Chasse Marée (le Stirven), le partenariat avec l'architecte François Vivier se poursuit toujours, 15 ans après, avec cette année la sortie du premier Stirven 19.

     Le Stirven 19 est bien reçu sur le salon avec quelques bonnes touches qui vont devoir être concrétisées. Le patron du chantier est confiant dans la qualité de sa production. 

       La livrée rouge du Stirven attire d'abord les regards.

     

    Chantier Grand Largue de Saint Briac, le STIRVEN 19

     

    Chantier Grand Largue de Saint Briac, le STIRVEN 19

     Un superbe lattage qui suit la ligne de coque, en  pin d'orégon ( dont rêve mon Pirmil.

    Chantier Grand Largue de Saint Briac, le STIRVEN 19

     Bon d'accord il n'y a pas la fourragère vernie mais en a-t-on vraiment besoin pour allez beacher sans peur aux Glénans.

     La bande molle  en laiton et  l'accastillage soigné font le plaisir des yeux. Les réflexions des visiteurs et les mains qui courent et caressent le lattage du pont et les vernis montrent la sympathie et l'attirance pour le "bel ouvrage".

      Le caillebotis de fond de cockpit n'est pas terminé mais semble parfait.

     

      

    Chantier Grand Largue de Saint Briac, le STIRVEN 19

     

       Dessous  une dérive de 120 kg  et  des ballasts pour ne pas avoir peur de sortir tout seul. 

      Deux grands coffres sous les sièges pour tout ce dont on a besoin. Une cabine est possible. A voir. 

      

    Chantier Grand Largue de Saint Briac, le STIRVEN 19

      Le décrochement  pour un moteur hors bord  dans le tableau arrière.

      

     Chantier Grand Largue de Saint Briac, le STIRVEN 19

      Qu'il est beau mon liston, qui veut toucher mon liston . 

      Plusieurs Stirven ont été construits en Australie . Ici un blog 

      http://mikestirvenbuild.wordpress.com/

     

      Le chantier présente aussi un bateau "total polyester" simplissime d'utilisation pour ceux qui auraient peur de frotter  du bois sur les cales de mise à l'eau. 

     Chantier Grand Largue de Saint Briac, le STIRVEN 19

     

     Le Bounty  depuis 2009 a fait une trentaine d'heureux pour environ 10000€.

     Il fait jaser un peu ( surtout d'envie) d'autres petits chantiers: "ce n'est pas du bois et puis il a mis du faux teck."

     

    Chantier Grand Largue de Saint Briac, le STIRVEN 19

     

     

      Et alors pourquoi voulez vous qu'un acheteur qui choisit de ne pas s'e..mer..bêter avec du bois, mette du bois sur le pont?  Pour ceux là il y a le monotype d'Arcachon, le Dinghy 12, le Silmaril et autres jolis canots.

      D'abord, est ce qu'ils en ont vendu 30 eux.... un marché un besoin et la bonne réponse. 

      Moi j'aime ce canot sans prétention bois mais avec un maximum d'atout de facilité d'entretien de mise a l'eau.

         A voir sur  http://www.bountyboat.net/

         son prix     

      http://www.bountyboat.net/Voilier/TARIF_Bounty_Voilier.pdf

     

    Chantier Grand Largue de Saint Briac, le STIRVEN 19

     

     

        De toute façon pour les fines bouches il y a le minahouet, non?

        fin

      

     

     

    « Gazelles des sables: la famille s'agrandit.Tristesse sur le Nautic 2013 :la crise peut être... »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :